Alarmfutur

Alarme sans fil - Sécurité - Domotique - Photovoltaïque - Vidéo surveillance

Poursuite de la hausse des cambriolages de logements en 2017.

Le nombre de cambriolages de logements (commis ou tentés), enregistrés par les forces de sécurité,
a légèrement augmenté en 2017 (+2 % ) augmentation moins sensible que celle de
2016 (+4 %).
Le niveau des cambriolages en 2017, proche de 249 000, reste très légèrement inférieur
(-1 %) au point haut atteint en 2013.
L’évolution infra-annuelle indique que les cambriolages de logements sont sur une tendance haussière
depuis le premier trimestre 2015.
La stabilisation au dernier trimestre 2017 reste à confirmer en début d’année 2018.
Répartition territoriale : les cambriolages touchent les espaces urbains et ruraux, les petites et les moyennes agglomérations.
Dans ces territoires, entre 5 et 6 logements sur 1 000 se sont fait cambrioler
au cours de l’année 2017 d’après les enregistrements des forces de sécurité. Le taux de cambriolage
est un peu plus élevé que la moyenne dans les agglomérations ayant entre 50 000 et 200 000 habitants.
Au-delà de 200 000 habitants, il bondit et dépasse les 10 cambriolages pour 1 000 logements.
Pour les derniers et avant derniers incidents de cambriolages réussis de l’année (ou de tentatives de cambriolages), les
plaintes sont estimées à partir des ménages victimes ayant déclaré dans l’enquêteCVS avoir porté plainte pour cambriolages
réussis (ou de tentatives de cambriolage). Pour les incidents antérieurs, les plaintes pour cambriolages réussis (ou tentatives
de cambriolage) sont reconstituées à partir des effectifs de cambriolages supérieurs à deux auxquels on applique dans un
premier temps la part des victimes pour cambriolages réussis (ou tentatives des cambriolages) des avant-derniers incidents,
puis dans un deuxième temps le taux de plainte déclaré par les ménages victimes de cambriolages réussis (ou tentatives de
cambriolages) lors des avants derniers incidents.