Alarmfutur

Alarme sans fil - Sécurité - Domotique - Photovoltaïque - Vidéo surveillance

Brice Hortefeux
Le ministre de l'Intérieur réunit les directeurs départementaux de la sécurité publique et les commandants de groupements de gendarmerie pour leur demander '' un coup de collier '' .
La réunion prévue ce mercredi au ministère de l'Intérieur est un des passages obligés de la rentrée, mais elle survient dans un contexte bien particulier, sur fond de hausse des chiffres de la délinquance : ce mercredi, Brice Hortefeux va demander '' un coup de collier '' aux gendarmes et policiers. Au lendemain de la réunion à l'Elysée destinée à faire le point sur la lutte contre la délinquance, et au cours de laquelle Nicolas Sarkozy a décrété la '' mobilisation générale '' sur le chapitre de la sécurité, il rencontre les directeurs départementaux de la sécurité publique et les commandants de groupements de gendarmerie à Paris.
En ligne de mire du ministre de l'Intérieur, la récente hausse des cambriolages : ils ont augmenté de 4,9% entre août 2008 et juillet 2009, selon le dernier bilan mensuel de l'Observatoire national de la délinquance. Le gros point noir concernant les atteintes contre les résidences principales, qui ont bondi de 12%. '' Les cambriolages étaient en baisse depuis six ans et là nous avons un retournement de tendance '' , explique-t-on à l'Observatoire, mais sans se prononcer sur les causes du phénomène.
Encore les chiffres officiels, qui correspondent aux plaintes déposées, ne sont-ils '' que le haut de l'iceberg '' . En effet, l'enquête de '' victimation '' (le fait d'être victime d'une agression et d'en être conscient sans plainte systématique) menée par l'Insee et l'OND montre que 425.000 personnes ont vécu la douloureuse expérience d'un cambriolage en 2007. Les gens ne portent plainte qu'à 76% en cas de cambriolage réussi avec vol (pour déclencher leur assurance) et qu'à 34% en cas de tentative de cambriolage.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage